« Tension extrême »…à modérée

Aux limites du virtuel et de la réalité, les nouvelles technologies conduisent parfois à la folie ! Des cyberattaques paralysent la PJ de Nantes, infiltrent l'intimité des policiers et cernent une ville où le moindre objet connecté peut devenir une arme mortelle. Alors que les victimes s'accumulent, une jeune commissaire à peine sortie de l'école et son adjointe issue du "36" affrontent ensemble un ennemi invisible. Toutes les polices spécialisées seront mobilisées pour neutraliser la nouvelle menace de la science complice du crime. Prix du Quai des Orfèvres 2018

Aux limites du virtuel et de la réalité, les nouvelles technologies conduisent parfois à la folie !
Des cyberattaques paralysent la PJ de Nantes, infiltrent l’intimité des policiers et cernent une ville où le moindre objet connecté peut devenir une arme mortelle. Alors que les victimes s’accumulent, une jeune commissaire à peine sortie de l’école et son adjointe issue du « 36″ affrontent ensemble un ennemi invisible.
Toutes les polices spécialisées seront mobilisées pour neutraliser la nouvelle menace de la science complice du crime.
Prix du Quai des Orfèvres 2018

Mais que faut-il pour faire un prix quai des Orfèvres?

  • Un sujet percutant ? Bon, ça c’est fait. Sylvain Forge s’intéresse à la cyber-criminalité et exploite son sujet en fin connaisseur. C’est précis, bien documenté et ça inquiète suffisamment pour qu’on regarde son téléphone, son GPS ou encore son thermomix connecté d’un nouvel oeil. Et pas du meilleur.
  • Une couverture qui accroche? C’est important le visuel, ça donne envie d’ouvrir un livre qu’on aurait peut-être laissé croupir sur les étagères d’une librairie en temps normal. Là encore, pari réussi. Elle est jolie cette petite fille qui nous regarde d’un air mystérieux. On a envie de savoir qui c’est. On sera récompensé à la lecture mais pas plus que ça tout de même. Elle sera évoquée certes mais bien trop en surface pour moi. Dommage, car cette petite fille elle est pourtant importante. C’est pour ou à cause d’elle que tout se déclenche. Mais voilà, Sylvain Forge ne nous apprend pas à l’aimer. Il accentue le parallèle avec l’intelligence artificielle. Alors on pressent bien des choses mais on ne les ressent pas.
  • Une belle écriture? Certainement. Sylvain Forge fait partie de ces auteurs dont l’écriture est accessible, sans fioriture. Mais bon, pour moi qui suis accro à l’émotion, cela manque de relief, d’intensité.
  • Une intrigue à rebondissement? Sur ce point-là, Sylvain Forge est plus tatillon. Il ne laissera pas son lecteur sur sa faim. Il maintient un bon tempo même si l’angoisse n’est pas à son paroxysme. Bah oui, j’aime les émotions et donc avoir peur quand je lis ou sentir la tension monter en moi. Cette dernière fut donc modérée à défaut d’être extrême.
  • Une bonne couverture médiatique? Indubitablement, ça aide. Ce livre en a bénéficié et c’est tant mieux pour son auteur.

A l’issue de cette lecture, j’en conclus donc que le prix quai des Orfèvres 2018 m’échappe quelque peu au niveau de ces critères d’attribution. Des polars, des thrillers, j’en lis et j’en relis. Cela fait de moi une lectrice exigeante, trop peut-être. A moins que tout cela résulte du fait- bien connu- de tant entendre parler d’un livre en termes élogieux que les attentes ne peuvent être que déçues…A vous de vous faire votre opinion…

A qui conseiller ce livre? A ceux qui lisent un policier de temps en temps et qui n’ont pas de trop nombreux critères de comparaison, à tous ceux qui sont allergiques aux thrillers psychologiques ( là on reste dans le roman policier pur), à ceux qui voudraient commencer à lire des polars en ayant une dose modérée d’adrénaline. A tous les férus ou les curieux de technologie ou à tous ceux qui l’abhorrent, ils auront une bonne raison de le faire!

Laisser un commentaire

Lesannabellades |
Fontaurelle |
Ocima |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'atelier d'écrit...
| Les Meilleurs E-Books "...