Sean Kinsley, 17 ans, c'est moi. Il y a moins d'un ans, je vivais encore à Londres, jusqu'à ce que ma mère surprenne mon père dans les bras d'un homme. C'est là que tout a basculé : déménagement en Bretagne, inscription dans un nouveau lycée, mais surtout coup de foudre pour la plus belle fille du monde ! Ç'aurait pu être le nirvana si des fils à papa n'avaient pas cherché à nous humilier, mes copains et moi. Et comme je ne réfléchis pas toujours aux conséquences, je leur ai lancé un défi. De quelle façon ce défi a pu embraser toute la ville, je me le demande encore ....

Sean Kinsley, 17 ans, c’est moi. Il y a moins d’un ans, je vivais encore à Londres, jusqu’à ce que ma mère surprenne mon père dans les bras d’un homme. C’est là que tout a basculé : déménagement en Bretagne, inscription dans un nouveau lycée, mais surtout coup de foudre pour la plus belle fille du monde ! Ç’aurait pu être le nirvana si des fils à papa n’avaient pas cherché à nous humilier, mes copains et moi. Et comme je ne réfléchis pas toujours aux conséquences, je leur ai lancé un défi. De quelle façon ce défi a pu embraser toute la ville, je me le demande encore ….

Rencontré au Printemps du Livre de Montaigu, Laurent Malo me semble faire partie de ces rares auteurs un peu touche à tout tant ses ouvrages se suivent et ne se ressemblent pas. Romans, polars,satire sociale, son univers semble sans limite. Pour ma part, c’est une découverte et je peux dire qu’elle fut très agréable.
De prime abord, le titre, la couverture peut faire penser à un roman pour ados et même si ces derniers peuvent le lire sans peine, ce roman me semble surtout intergénérationnel. Il aborde avec humour la lutte des classes et des multiples représentations que les uns peuvent avoir sur les autres.
Sean Kinsley, 17 ans, vient vivre sur le territoire français après une enfance à Londres. Au lycée, il est loin de faire partie des plus populaires mais voilà que les élèves de la très select école privée de Douarnenez se mêlent à eux suite à un incendie dans leur lycée. Il n’en faut pas plus pour que la guerre des classes soit déclarée. Sean ne supporte pas que l’on humilie son prochain sous couvert de bonne ou mauvaise fortune et le voilà qu’il réplique à l’attaque. Un défi sportif sera organisé entre les losers et les nantis, sur les sports de prédilection de ces derniers. Ce qui aurait pu rester dans l’enceinte d’un lycée va prendre des proportions gigantesques car sur Douarnenez la colère gronde du côté des habitants. On parle de licenciements, la menace de la délocalisation plane et le combat d’un ado devient le reflet d’un combat plus vaste. Il suffit qu’une personne ouvre la voie pour que d’autres suivent. La théorie du battement d’ailes d’un papillon n’a jamais été aussi bien exploitée que dans ce roman. En tant que lecteur, on se laisse emporter par le ton léger de l’auteur, on plonge dans la tourmente adolescente mais aussi dans tout ce qui fait le sel de l’amitié à cette période charnière de la vie.Le personnage principal est un héros malgré lui, ce qui le rend très attachant, d’autant plus qu’il fait preuve de bien plus de maturité qu’il ne le croit.
Ce livre se dévore, il nous fait rire et surtout le plus important: il redonne espoir.

A qui conseiller ce livre? Aux ados, à leurs parents. A ceux qui aiment les histoires qui parlent simplement au cœur.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par jeveuxtoutlire
Charger d'autres écrits dans roman

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« Ici ça va » de Thomas Vinau: une jolie bulle de sérénité et de paix intérieure

  L’histoire: Un jeune couple s’installe dans une maison en apparence aba…