« La nouvelle vie de Kate Reddy » d’Allison Pearson: venez vous faire une nouvelle amie!

9 mai 2018

roman

La-Nouvelle-Vie-de-Kate-Reddy

 

L’histoire: Kate Reddy compte les quelques semaines qui la séparent de la cinquantaine avec effroi. Si on ajoute à cette angoisse les hormones qui s’agitent, des enfants devenus ados qui ont besoin d’elle mais qui ne lui adressent pas la parole, des parents qui vieillissent et redeviennent eux-mêmes des enfants, un mari qui se cherche et a décidé de s’offrir un break pour se consacrer à l’art de la pleine conscience… Kate se trouve prise dans un sandwich qu’elle ne peut même pas avaler à cause des calories ! Et c’est sans compter son retour dans le monde du travail, où la cinquantaine est un tabou…

Juste au moment où elle commence à se débrouiller dans son nouveau boulot, son ancien amant, Jack, réapparaît… Les choses se compliquent, et c’est peu dire.

Mon avis: J’ai une nouvelle amie, elle s’appelle Kate Reddy. Je l’ai d’emblée trouvée sympathique. Il faut dire qu’elle est confrontée à bien des péripéties et problèmes qui peuvent parler aux plus de 40 ans. Sa fille prend une photo de ses fesses qui se retrouve postée sur Facebook, son garçon ne pense qu’aux jeux vidéo et quant à son mari il a décidé qu’il était temps de trouver la paix intérieure et de partir à la découverte de son moi profond. Au milieu de tout ça, Kate Reddy continue d’assurer le quotidien: gérer les enfants, la maison, les travaux de la dite maison et les finances désastreuses. A bientôt 50 ans, à l’aube de la ménopause, à des années-lumière du monde du travail qu’elle a connu, elle doit pourtant se remettre en selle sous peine de banqueroute.
Armée de ses kilos en trop mais aussi d’une bonne dose d’humour et d’ironie, Kate Reddy va relever le défi pour le plus grand plaisir du lecteur.
Vous l’aurez peut-être compris mais Kate Reddy, c’est un peu Bridget Jones, en moins gaffeuse. Alors forcément, on s’attache à un tel personnage, on partage ses doutes face à une société en quête de jeunisme et saturée d’images. On rit avec elle, parfois un peu d’elle et on se reconnaît au détour d’une phrase, d’une question.
« La nouvelle vie de Kate Reddy » trouve le juste équilibre entre le roman léger et le roman de société. Il constitue en cela un vrai bon moment de lecture.
Merci aux éditions du Cherche-midi et à Babelio de m’avoir permis de découvrir ce livre.

A qui conseiller ce livre? A un public féminin je pense, aux nostalgiques de Bridget Jones ou à celles qui ont grandi avec elles, à celles qui aiment rire d’elles et rire de tout. A celles qui ont envie d’un livre léger , bien écrit.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Lesannabellades |
Fontaurelle |
Ocima |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'atelier d'écrit...
| Les Meilleurs E-Books "...
| Le sel de la vie