« La dernière fille » de Riley Sager : préparez-vous à douter de tout et de tous…

31 août 2018

policier/thriller

la-derniere-fille

L’histoire : La « Dernière Fille » : terme hollywoodien pour désigner la survivante d’un film d’horreur, forcément jeune et sexy. Quincy est l’une de ces filles… mais pas au cinéma. Il y a dix ans, alors que cinq de ses amis sont sauvagement assassinés, elle est sauvée in extremis par Coop, un policier en patrouille. Depuis, Quincy s’est construit une vie heureuse, mais cette nuit-là reste un trou noir dans sa mémoire. Pour la presse, elles sont trois à faire partie du club des « Dernières Filles » : Lisa qui a vu mourir neuf de ses camarades d’université et Samantha, qui a survécu à la tuerie du motel où elle travaillait pour payer ses études. Jamais elles ne s’étaient rencontrées. Mais à l’annonce du suicide de Lisa, Samantha se présente à la porte de Quincy. Un ouragan qui fait voler sa vie en éclats et s’effondrer bien des certitudes. Et si l’heure de la vérité avait enfin sonné ?

Mon avis :  »La dernière fille » , c’est celle qui a échappé à un massacre , c’est l’unique survivante. C’est aussi un concept inventé, relayé par les médias, avides de sensationnel. Quincy fait partie de ce petit groupe restreint. Elles sont trois en fait. Mais voilà que l’une d’entre elles se suicide. Cet événement va marquer le début du chaos pour Quincy…
Riley Sager interroge tout au long de son roman la difficulté des survivants face à un événement traumatique. Il met en avant le long chemin de la reconstruction et la fragilité de cet édifice. Il épingle la presse qui se nourrit de ces faits divers et qui fige ses jeunes femmes en « héroïne » malgré elle, les condamnant à être perçues sous cet angle tout au long de leur vie.
Mais outre cet aspect, il y a une chose que Riley Sager réussit parfaitement: mener son lecteur en bateau ! Avec une accumulation de détails, coïncidences, l’auteur nous fait perdre nos repères, douter de tout et de tous. On se surprend alors à tourner les pages en suspectant chacun, en revisitant de vieilles histoires sous un nouveau jour. Bref, ce roman ne laisse aucun répit à son lecteur et ce, jusqu’à l’épilogue.
Un thriller que je recommanderai donc vivement.

A qui conseiller ce livre ? Aux amateurs du genre et qui sont difficiles à surprendre, à ceux qui s’intéressent à la psychologie des personnages, à ceux qui aiment se creuser la tête pour résoudre une énigme.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Lesannabellades |
Fontaurelle |
Ocima |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'atelier d'écrit...
| Les Meilleurs E-Books "...
| Le sel de la vie