« Nous deux à l’infini » de Fleur Hana : amour, sexe et gogo dancer

29 septembre 2018

roman

nous deux à l'infini

 

L’histoire : Elle est incapable d’aimer un autre homme que lui.
Il est incapable d’aimer tout court.

Lola aime Dante. C’est une vérité universelle depuis qu’elle a croisé son regard, treize ans plus tôt, alors qu’ils étaient encore adolescents et que Dante sortait avec sa grande sœur. Aujourd’hui, elle décide de tenter le tout pour le tout : elle va le séduire, quitte à se faire passer pour une femme qu’elle n’est pas vraiment, une femme que Dante laissera entrer dans ses nuits.
Dante n’aime que lui. C’est une vérité indiscutable depuis la trahison qui a fait voler sa vie rêvée en éclats. L’homme qu’il était a disparu ; désormais, il enchaîne les coups d’un soir et est devenu ce que la vie a fait de lui : un sale type. Mais, lorsque Lola déboule au milieu de la nuit, il lui ouvre, même s’ils ne se sont pas parlé depuis huit ans. Cette fille est toujours la gamine insupportable, capricieuse et envahissante de ses souvenirs, mais elle a ce truc indéfinissable qui le touche. Alors, quand elle lui demande de l’héberger, il accepte.

Mon avis : Bon d’emblée, je dois l’avouer, ce genre de lecture n’est pas dans mes préférences. Mais que voulez-vous, je ne sais pas résister à un livre proposé par la masse critique et j’aime aussi sortir des sentiers battus.
Alors la new romance, ça donne quoi?
Tout d’abord, c’est une histoire d’amour, agrémentée de quelques scènes de sexe relativement explicites mais jamais vulgaires. Les personnages ont des traits de caractère bien marqués et l’objet du désir est toujours étonnamment beau et séduisant. Mais pour une fois, il n’est pas riche à millions, ce qui rend la lecture plus crédible.
Maintenant, l’histoire: une jeune femme aime un homme depuis des années et se décide à passer à l’action en usant de stratagèmes. Bien sûr, ça ne fonctionne pas comme prévu. Là où l’auteure aurait pu tomber dans la mièvrerie, elle évite ce piège en faisant le parti de l’humour. Dans un langage actuel et contemporain, Fleur Hana réussit à faire de ses personnages des protagonistes accessibles.
Bien sûr, nous n’éviterons pas quelques clichés: le bad boy au grand coeur (caché) que sa dulcinée va amener à changer. Mais l’ensemble fonctionne plutôt bien. Ce qui a eu pour effet de rendre cette lecture agréable. C’est léger, frais, drôle. Je ne lirais pas ce genre de romans tous les jours mais pour une petite bulle d’air c’est parfait !
Merci à Babelio et aux éditions &H pour cette découverte.

A qui conseiller ce livre ? Aux inconditionnels des histoires d’amour qui finissent bien, à ceux qui ont aimé « After », à ceux qui veulent un peu de légèreté. Aux lecteurs peu aguerris à l’exercice, les autres risquent de s’ennuyer.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Lesannabellades |
Fontaurelle |
Ocima |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'atelier d'écrit...
| Les Meilleurs E-Books "...
| Le sel de la vie